vendredi 26 mai 2017

Dolphin Fantasy



Les capitalistes japonais ne sont jamais à court d'idées pour faire fructifier leur épargne. Non pas qu'ils jouent réellement d'originalité, comme ils copient des modèles de business existant à travers le pays, mais cette offre peut impressionner par sa variété.



Après avoir ouvert son premier restaurant, son hôtel, s'être laissé tenté par le business de location AirBnb, avoir fait construire plusieurs villa à louer 100,000 yens la nuit, pourquoi ne pas faire venir des grands dauphins (genre tursiops) juvéniles et les donner en spectacle contre un beau profit ? Voilà ce qui se passe à "Dolphin Fantasy".



A cause de cette quête de profit décérébrée, les pauvres bêtes innocentes se retrouvent parquées dès leur plus jeune âge dans des piscines d'eau de mer de 10m x 10m, sans jamais en sortir.

 


Ils sont dressés pour gagner leur repas de poissons contre quelques acrobaties, reproductibles par tranche d'une heure, à longueur de journée.

 







Ne faut-il pas avoir aussi peu de coeur que l'instigateur de ce triste spectacle, pour ne pas se désoler de l'exploitation subies par ces admirables créatures ?




jeudi 11 mai 2017

Plage de Maezato



 
La plage de Maezato est située derrière l'hôtel ANA Intercontinental. Avant l'entrée se trouve un loueur de matériel aquatique, de serviettes, et des douches en accès libre.

 
Des sauveuteurs en mer surveillent les baigneurs, cantonnés à un rectangle délimité par des bouées. Certains nageurs habitués peuvent toutefois s'en éloigner.



Mais les eaux y sont troubles, surtout par forte chaleur, et les poissons peu nombreux. En fait, sauf pour faire quelques longueurs, la plage de Maezato est surtout pratiquée comme un spot de surf estival. Les vagues sont de tailles variables selon les conditions mais assez consistantes. Tout du moins, les six-cent mètres à ramer pour atteindre la zone au-delà du récif corallien constitue un bon entraînement.